Le Romanée-Conti détroné par un Richebourg Grand Cru, pas moins de 14.254€ la bouteille ! © stock.adobe.com

Le Romanée-Conti détroné par un Richebourg Grand Cru, pas moins de 14.254€ la bouteille !

Publié le

2Les Bourgognes loin devant les Bordeaux2

La roue tourne aussi pour les vins. Après les excès des Bordeaux, les vins de Bourgogne tiennent leur revanche. Les consommateurs du monde entier ont depuis plusieurs années remis les pendules à l’heure concernant les prix excessifs des vins de Bordeaux. Bilan, dans l’étude du site Wine Searcher, ce sont les vins de Bourgogne qui prennent les meilleures places. Sur les 50 vins les plus chers au monde, le premier Bordeaux arrive seulement 18eme. Les Bourgognes prennent les premières places.

2Un Bourgogne 7 fois plus cher que le Pétrus2

Pour les novices, le Pétrus est souvent la référence. Les meilleurs vins de Bourgogne se vendent pourtant plus de 7 fois le prix du Pétrus. Un gap qui marque combien le [a[placement sur le vin]a] est une affaire de connaisseurs avant tout.

Le vin le plus cher au monde est un bourgogne et il ne s’agit pas d’un romanée-conti, mais un vin d’Henri Jayer à 15 195 dollars (14 254 euros) la bouteille de 75 cl. Le premier bordeaux sur la liste, le réputé Pétrus, doit se contenter du 18eme rang.

A eux seuls les bourgognes font un tir groupé impressionnant trônant aux trois premières places, avec quatre autres vins dans les dix premiers et au total pas moins de 40 vins sur 50 !

2Richebourg Grand Cru, en Côtes-de-Nuits2

Pour Henri Jayer, mort en 2006 à 84 ans, c’est un hommage posthume à son Richebourg Grand Cru, en Côtes-de-Nuits. Ce viticulteur visionnaire, icône des vins de Bourgogne, est même deux fois sur le podium avec au 3e rang son Cros-Parantoux, en Vosne-Romanée premier cru, une minuscule parcelle de 1,01 hectare (8 072 euros). Opposé au recours aux substances chimiques, à la filtration, partisan du faible rendement (seulement environ 3 500 bouteilles par an), il est l’inventeur de la macération préfermentaire à froid.

2Un romanée-conti deuxième2

C’est au début des années 1950 qu’Henri Jayer met sur le marché ses premières quilles, qui comptent aujourd’hui parmi les meilleurs vins rouges au monde. En 2012, lors d’une vente aux enchères organisée par la maison britannique Christie’s à Hongkong, une caisse de 12 bouteilles de son Cros-Parantoux 1985 a atteint le prix record de 199 735 dollars (182 556 euros), soit 15 213 euros la bouteille.

Il est mort trop tôt pour voir sa région viticole des Côtes-de-Nuits et des Côtes-de-Beaune inscrite en 2015 par l’Unesco au [a[Patrimoine]a] mondial de l’humanité sous l’appellation « Climats de Bourgogne », mais il en aura été un des artisans.

Le plus renommé des vins bourguignons, le Domaine de La Romanée-Conti, fournit avec La Romanée-Conti Grand Cru la deuxième bouteille la plus chère au monde (12 169 euros) et est mentionné au total pour six vins. Le carton plein de la Bourgogne est complété par la cinquième place du Domaine Leflaive avec un Montrachet Grand Cru (5 234 euros).