Champagne : révisez vos connaissances avant les fêtes de fin d’année

En prévision des fêtes de fin d’année, les caves sont garnies de champagne. Les foires aux vins mettent régulièrement en avant quelques champagnes. L’occasion de revenir sur ce qu’il faut savoir sur le champagne, avant de choisir et/ou déguster.

© stock.adobe.com

Publié le

Première remarque d’importance : le millésime n’est pas obligatoire sur le champagne. Cela peut paraître surprenant, mais le champagne n’évolue peu une fois arrivé à maturité.

Foires aux vins

Les foires aux vins représentent une occasion d’acheter du Champagne à moindre prix. Retrouvez le calendrier des foires aux vins, aussi bien des cavistes, des enseignes de grande distribution que des sites de ventes en ligne.

Le Champagne

La naissance du Champagne remonte à la fin du 17e siècle. La caractéristique principale est que le processus de fermentation du moût de raisin en bouteille permet au vin de pétiller. La qualité du champagne se mesure grâce au cru, au cépage et au millésime.

Le cru

Cru : lieu où la vigne pousse. Le lieu de production du champagne est rigoureusement défini par la loi du 22 juillet 1927 : seuls 5 départements peuvent produire du champagne : la Marne, l’Aube, la Haute-Marne, l’Aisne et la Seine-et-Marne.

Le cépage

Cépage : variété de raisins dont est issu le vin. Sept cépages sont autorisés par la réglementation : le Chardonnay, le Pinot Noir, le Pinot Meunier, l’Arbane, le Petit Meslier, le Pinot Blanc et le Pinot Gris. 100 % des raisins doivent provenir du cépage indiqué (ce qui est plus restrictif que la réglementation générale, qui prévoit que 85 % au moins des raisins doivent provenir du cépage indiqué).
Millésime : correspond à l’année de récolte du raisin.

Champagne : les mentions obligatoires

Pour bien vérifier que votre bouteille contient du Champagne, pensez à vérifier les mentions obligatoires :

  • L’appellation « Champagne » : L’appellation « Champagne » doit obligatoirement figurer sur la bouteille à 2 endroits : sur l’étiquette et sur le bouchon de liège.
  • Mentions : Brut nature, Extra-brut, Brut, Extra-sec, Sec, Demi-sec, Doux.
  • Le nom ou la raison sociale de l’élaborateur : Le nom ou la raison sociale de l’élaborateur, ainsi que la commune de son siège social doivent apparaître.
  • Le numéro d’immatriculation professionnelle : Il est délivré par le Comité interprofessionnel des vins de Champagne (CIVC), précédé des initiales qui renseignent sur la catégorie professionnelle de l’élaborateur doit être visible sur l’étiquette du produit. Il s’agit d’initiales :
  • C.M. : Coopérative de manipulation. La coopérative transforme le raisin de ses adhérents dans ses locaux afin de produire du champagne puis le commercialise le cas échéant.
  • R.C. : Récoltant coopérateur. Le récoltant coopérateur récolte son raisin, le confie à sa coopérative et reprend ensuite des vins en cours d’élaboration ou prêts à être commercialisés afin de les vendre lui-même.
  • R.M. : Récoltant manipulant. Il récolte son raisin, élabore le vin dans ses locaux et le commercialise.
  • S.R. : Société de récoltants. Groupement de producteurs qui élabore du champagne grâce au raisin de la récolte de ses membres et le commercialise.
  • N.M. : Négociant manipulant. Le négociant manipulant achète des raisins, des moûts ou des vins et prend en charge leur élaboration dans ses locaux avant de commercialiser le champagne. Les grandes marques de champagne appartiennent à cette catégorie.
  • N.D. : Négociant distributeur. il achète des vins en bouteilles terminées sur lesquelles il appose, dans ses locaux, un étiquetage.
  • M.A. : l’élaborateur, qu’il soit négociant, récoltant ou coopérative, vend des bouteilles terminées et habillées à la marque du client acheteur de bouteilles.

Les mentions de la capsule

Plusieurs obligations concernent la capsule d’une bouteille de champagne :

  • la CRD (capsule représentative de droits) est verte et le mot « champagne » doit figurer en toutes lettres sur celle‐ci (spécificité champenoise). Les codes utilisés sont « R » pour les récoltants (RM, RC et CM), « N » pour les négociants (NM).
  • la CRD peut être personnalisée aux cordonnées de l’élaborateur : le numéro figurant sur celle‐ci est alors le numéro du département de son siège social (« 02 », « 10 », « 51 », etc.). Elle peut aussi être banalisée (uniquement pour les récoltants), le numéro figurant sur celles‐ci étant alors « 51 ».

Les autres mentions obligatoires

Doivent également figurer de façon obligatoire les mentions ou informations suivantes :

  • la provenance : « produit de France » ou termes équivalents
  • le titre alcoométrique (% vol)
  • le volume nominal (en l, cl ou ml)
  • le numéro de lot
  • les allergènes
  • le message sanitaire ou le logo « femme enceinte ».

À noter : Champagne est la seule AOC en France à ne pas être soumise à l’obligation d’étiqueter la mention « appellation d’origine contrôlée ».

À savoir : Au-delà de ces mentions obligatoires, il est conseillé de ne jamais acheter un vin mousseux qu’on vous vendrait comme « champagne déclassé », « hors quantum » ou « jeunes vignes ». Ces noms peuvent cacher des fraudes qu’il convient de signaler à la : DIRECCTE Grand - Est Pole C Brigade d’Enquêtes Vins et Spiritueux Zone Champagne / 6 rue G.A. HIRN 67085 Strasbourg Cedex / acal.polec@direccte.gouv.fr

 Quelles sont les mentions facultatives ?

Des mentions facultatives peuvent également figurer sur les bouteilles de Champagne, comme :

  • le millésime
  • le cépage
  • les mentions « Blanc de blancs » pour un champagne issu uniquement de raisins blancs, ou « Blanc de noirs » pour un champagne issu uniquement de raisins noirs, ou encore « Rosé », pour un champagne obtenu par assemblage ou par saignée.

 Comment conserver le Champagne ?

Lorsque vous avez choisi votre Champagne, vous pouvez le conserver plusieurs années, même si, contrairement à d’autres types de vin, le Champagne est livré à maturité et n’a pas vocation à être gardé pendant longtemps. Pour le conserver, il est important de disposer la bouteille à l’horizontal, dans un endroit frais (maximum 15 °c) et à température constante, à l’abri de la lumière, du bruit et des vibrations.

Une question, un commentaire?

💬 Réagir à cet article Champagne : révisez vos (...) Publiez votre commentaire ou posez votre question...

À lire également

Dégustation de vin, les indispensables !

Tout amateur de vin se doit de disposer des outils nécessaires pour ouvrir une bouteille de vin, préparer le breuvage et le servir à ses convives. Petit tour d’horizon des (...)